Yoga & Running

Yoga & Running

Courir en détente !

Yoga et course a pied forment un duo presque parfait. La course à pied permet de se maintenir en forme, et renforcer ses muscles notamment ceux des jambes, tandis que le yoga protège des blessures chroniques de la course a pied et permet de réduire ou de faire disparaître les douleurs musculaires. Enfin le yoga, améliore la concentration et permet une respiration optimale pendant l’effort.

Pourquoi le yoga et la course a pied forment un couple idéal ?

Même le coureur le moins ambitieux a un objectif ; courir plus vite, retrouver la forme, perdre du poids…  « il faut souffrir pour être belle/beau » Quel contraste avec le yoga ! Activité qui cherche à apaiser le corps et l’esprit, activité méditative.

Quand la course a pied fait travailler de manière répétitive les muscles, le yoga multiplie les postures en renforcant et étirant tous les muscles du corps, et c’est la que la combinaison des deux devient intéressante.

Avec le yoga, la course à pied devient plus facile, le joggeur travaillera sa respiration, sa souplesse, son équilibre, sa force et sa souplesse, points essentiels de sa préparation physique. En plus, le yoga permettra la prévention des blessures, souvent récurrentes en course à pied. A chaque pas de course c’est deux à quatre fois notre poids habituel que nous portons. Nombreuses sont les personnes novices qui ont du arrêter la course a pied faute de blessures au bout de quelques semaines. La course a pied est un sport traumatisant, genoux, talons d’achille, mollets, tibias, hanches, pieds, toutes ses parties du corps encaissent énormément de chocs, et sur le long terme les dégâts sont inévitables.

D’un point de vue physiologique, la circulation sanguine dans les articulations et ligaments est moindre contrairement aux muscles et aux organes qui extraient l’oxygène du sang de manière significative.

Le yoga permettrait de s’habituer en quelque sorte aux impacts que subit le corps. De plus en plus, il n’est pas rare de voir des coureurs effectuer des postures de yoga avant et après la course. Courir en pleine conscience permettrait également d’appliquer un relâchement mental et physique sur le corps en course. Comme une asana(1) dynamique en permanence.

Quelques conseils : 

AVANT LA COURSE

Assouplissez et relachez le bas du dos (image 2)

Renforcer le « centre » en gainant dans la posture de la planche (image 1)

Plus de la moitié des blessures se développent progressivement et la plupart peuvent s’éviter. En améliorant sa concentration, on devient plus conscient de son corps.

Avant la course prenez quelques instant pour vous préparer, vous concentrer, laissez le corps et la respiration se calmer, n’hésitez pas à méditer.

PENDANT LA COURSE

De temps en temps, lorsque vous vous sentez bien dans votre course, respirez uniquement par le nez, si vous pratiquer le yoga avec un professeur, courez en respirant « ujjay »(2)

Une respiration profonde permet un apport d’oxygène constant dans les muscles, ce qui réduit la fatigue, et le stress.

En yoga, une respiration profonde et en pleine conscience permet de tenir plus longtemps les postures, c’est la même chose en course à pied.

Amusez vous ! Sortez vous de vos objectifs, courez sans objectifs particuliers l’objectif c’est la course elle même.

APRES LA COURSE

Relâchez les tensions ! Notamment au niveau du bas du dos,des épaules et des mollets (image 3).

Cette posture peut être effectuée avec une flexion des genoux, et cela est même indispensable si vous manquez de souplesse à l’arrière des jambe, le but n’est pas la flexion avant mais vraiment le relâchement des muscles après la course.

Activez la circulation des jambes !

Allongez vous sur le dos et élevez les jambes contre un mur, l’inversion de la circulation sanguine est très bonne après un effort physique, elle booste l’élimination des déchets et limite les effets de la gravité.

Attention, malgré le fait que les muscles soient chaud après la course, ne forcez pas sur les étirements, vous risqueriez de vous blesser, l’idée est de soulager les muscles et articulations, et non de les traumatiser.

Runners, A vos tapis !

  1. Asana = posture de yoga

  2. Ujjay : respiration profonde yogique , localisée dans la partie haute de la cage thoracique, mais provoquant un doux son au niveau de la gorge, elle permet une meilleure concentration, et un meilleur apport d’oxygène d’un point de vue sportif.

Maeva Akbi

photo : Giacometti

Ashtanga Vinyasa Yoga Ajaccio