YOGA Mode d’emploi : du tapis à l’état d’esprit – Version Femina Octobre 2017 Corse Matin

YOGA Mode d’emploi : du tapis à l’état d’esprit – Version Femina Octobre 2017 Corse Matin

Un tapis tout à la fois épais et poids plume mais encore une tenue près du corps
qui n’en oublie pas moins le confort ? Côté matériel aussi, le yoga, c’est une
question d’équilibre.

Le tapis : critères stricts et fantaisie
Le tapis choisi devra se faire votre allié, assurant stabilité et tranquillité à votre pratique.
Pour débuter, l’on pourra donc jeter son dévolu sur un tapis un peu plus épais que
d’ordinaire qui permettra de développer les articulations et les muscles tout en évitant les
blessures. Pour autant, celui-ci doit rester léger (un kilo et demi au maximum) et doit aussi
bien adhérer au sol, surtout s’il est destiné à la pratique de yoga dynamiques, à l’instar de
l’Ashtanga ou du Vinyasa. L’on peut également privilégier les produits naturels, sans PVC,
comme le caoutchouc : renouvelable et amortissant, ce matériau offre en prime une bonne
adhérence. Côté style, en revanche, toutes les fantaisies sont autorisées. Tons
détonnants ou design audacieux ? Plus votre tapis sera attrayant, plus vous aurez envie
de passer du temps dessus.
La tenue : soutien et souplesse
Là encore, laissez l’austérité au placard pour enfiler une tenue qui vous donnera envie de
vous exercer. Jusqu’à choisir les couleurs qui la composent selon l’humeur du jour ou la
variante de la discipline pratiquée : des teintes flashy pour vous rebooster ou des nuances
plus douces pour une séance apaisante.
Du reste, il est essentiel de porter des vêtements confortables pour se sentir à l’aise tout
au long des sessions. Dès lors, ceux-ci devront être assez souples pour permettre une
totale liberté de mouvement mais aussi suffisamment ajustés pour ne pas gêner lors de
certaines postures, notamment inversées. L’idéal est d’opter pour des matières naturelles
et agréables, comme le coton ou le bambou, voire des mélanges qui incluent le
synthétique pour conjuguer confort et respirabilité.
L’état d’esprit : discipline et lâcher-prise
– venez sans ambitions ni fierté
– ne scrutez pas vos voisins et voisines, ce n’est pas une compétition
– écoutez et respectez votre corps, pratiquer sans douleurs, si une posture vous fait mal il
y a forcément des adaptations.
En somme, avant d’entrer dans la salle, laissez votre ego au vestiaire !

 

Version Femina Octobre 2017 Corse Matin